A la Une

TRANSFAIR 2017 : le Salon des repreneurs et des cédants d’entreprise (4 et 5 décembre 2017)
  • Chaque année, plus de 185.000 entreprises en France sont susceptibles d’être transmises, mais 75.000 seulement changent effectivement de main*. Le plus souvent, c’est faute de publicité ou d’annonce, par manque de préparation du projet, ou encore par méconnaissance des règles, rouages et astuces pour céder ou reprendre dans de bonnes conditions, que cette transmission échoue… (*Carnets de l’Observatoire du groupe BPCE, juin 2017). 
     
    Pourtant, l’enjeu économique et humain est colossal : rien que sur l’Ile-de-France, ce sont près de 60.000 emplois en jeu chaque année. Les plus concernées sont les entreprises de moins de 10 salariés, très liées à un dirigeant, qui souvent n’anticipent pas le moment de la passation de pouvoir.

    TRANSFAIR : qu’est-ce que c’est ? 

    Depuis 2015, le Salon Transfair (www.transfair.pro) réunit chaque année en un même lieu tous les professionnels experts de la transmission d’entreprise qui accompagnent ensemble au quotidien les projets de cessions et de reprises : avocats, commissaires aux comptes, experts-comptables, notaires, conseillers des Chambres de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France.
     
    Ces rencontres de la transmission permettront aux cédants et repreneurs avec un projet, ainsi qu’à tous ceux qui s’interrogent (dirigeants, chefs d’entreprises, cadres en recherche d’autonomie ou à la recherche de nouvelles opportunités après  un plan de départ…), d’évoquer l’ensemble des problématiques de la cession/reprise, d’assister à des ateliers concrets animés par des opérationnels, et de participer à des consultations gratuites, en présence des experts interprofessionnels de la transmission d’entreprises réunis en un seul lieu, afin de poser toutes leurs questions. 

    Comment participer à TRANSFAIR ? 

    Modalités d’accès : Entrée gratuite sur inscription en ligne : www.transfair.pro 
     
    Lieu : Palais Brongniart  – 2 Place de la Bourse – Paris 2e – Lundi 4 décembre 9h-20h l Mardi 5 décembre 9h-13h
     
    Programme du Salon Transfair 2017  (lundi 4 décembre 9h-20h / mardi 5 décembre 9h-13h)
     
    2 conférences plénières :
    Lundi 4 décembre de 11h à 12h30: Quel est le juste prix d’une entreprise ?
    Mardi 5 décembre de 11h à 12h30 : Quelle fiscalité pour les transmissions ?
     
    30 ateliers opérationnels – 3 parcours :
    Parcours Cédant : ex : Les 10 étapes d’une transmission réussie, identifier et préparer l’enfant repreneur
    Parcours Repreneur: ex : Marché ouvert, marché caché, comment trouver la bonne cible ? Comment trouver des fonds propres pour financer la reprise ?
    Parcours Conseil : ex : Reprendre une entreprise en difficulté : opportunités et risques, Comprendre et accompagner une opération de LBO, Que faire de l’immobilier d’entreprise ?
     
    Un espace d’exposition :
    Une trentaine de stands spécialisés. 
    Des espaces de convivialité pour échanger. 
    Des pôles de consultations avec des conseils interprofessionnels pour approfondir. 
    Cocktail networking pour rencontrer. 

    PRÉSENTATION DE TRANSFAIR 2017 :

    POUR ALLER PLUS LOIN :

     

  • > En savoir plus
    Entrepreneur individuel : comment protéger son patrimoine ?
  • Le patrimoine privé de l’entrepreneur individuel n’étant pas distinct de son patrimoine professionnel, cette situation peut se révéler dangereuse pour lui en cas de dettes professionnelles. En effet, ses créanciers peuvent saisir tous ses biens y compris ses biens personnels.
     
    C’est pourquoi le législateur est intervenu afin de faciliter puis étendre le principe de l’insaisissabilité de certains biens.

    Comment la résidence principale de l’entrepreneur est-elle protégée ? 

    Depuis la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 (JO du 7 août 2015) pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques dite « loi MACRON », la résidence principale de l’entrepreneur individuel est insaisissable de droit. Cette mesure s’applique à l’ensemble du bien à usage de résidence principale ou à la partie dédiée à cet usage lorsque l’entrepreneur utilise partiellement le bien pour son activité professionnelle. Dans ce dernier cas, aucun état descriptif de division n’est nécessaire.
     
    Cette insaisissabilité demeure valable en cas de divorce et en cas de décès de l’entrepreneur individuel.
     
    Par ailleurs, le prix obtenu lors de la vente de la résidence principale demeure insaisissable dès lors qu’il est utilisé, dans l'année qui suit, à l'acquisition d'une nouvelle résidence principale et qu’il est stipulé dans l'acte d'acquisition une déclaration de remploi des fonds. 

    Comment protéger ses biens grâce à la déclaration d’insaisissabilité ?  

    L'entrepreneur individuel peut également protéger ses autres biens fonciers, bâtis ou non bâtis, faisant partie de son patrimoine personnel, mais ne constituant pas sa résidence principale. Pour cela, il faut que :
    - le bien foncier ne soit pas affecté à un usage professionnel ;
    - l'entrepreneur ait effectué au préalable une déclaration d'insaisissabilité.
     
    Celle-ci est établie par un notaire, publiée au service de publicité foncière et mentionnée dans un registre de publicité légale à caractère professionnel (RCS, répertoire des métiers, etc.) ou dans un journal d'annonces légales pour les personnes non tenues de s'immatriculer (comme les agriculteurs).
     
    L'acte notarié indique si le bien concerné est un bien propre, commun ou indivis, et si les droits détenus le sont en pleine propriété, nue-propriété ou usufruit.
     
    Attention : Le bien immobilier devient insaisissable uniquement pour les dettes professionnelles nées après la publication de la déclaration.
     
     

     

  • > En savoir plus
    Entrepreneur
    Les démarches de l'entrepreneur de la création à la transmission de l'entreprise.
    Entreprise
    Informations sur la vie de l'entreprise : ses locaux, son environnement, sa restructuration et ses difficultés
    Fiscalité et statut social
    Ce qu'il faut savoir sur la fiscalité et sur le statut social de l'entrepreneur.
    Entreprise rurale
    Les spécificités du régime de l'enteprise rurale